Création de Ridolo, d'où ça vient et ça va où?

Alors, il faut bien commencer avec un premier post, et autant commencer par le commencement. D'où vient l'idée de Ridolo.

Envie d'un vélo électrique

Tout d'abord, une envie toute bête 🙃, j'avais envie d'un vélo électrique parce que je travaille à une dizaine de km de mon domicile, que c'est très mal relié en transport en commun et que utiliser la voiture, c'est mauvais pour la planète et les bouchons à 8h ça m'enerve 😡.

Une offre compliquée et chère

Alors je regarde en ligne, je vois différent vélos, des beaux, des moches, des lents des rapides, des batteries, des moteurs, des chers et des pas chers. Bref, de tout et j'y comprend pas grand chose, ou plutôt j'ai pas envie de savoir. Je veux juste un moyen de transport fiable et efficace, et joli si possible.

Alors, étape suivante, je vais dans un magasin, et je demande conseil au vendeur. Oui, ça marche, mais ça reste compliqué et d'un magasin à l'autre pas forcément les mêmes conseils et puis c'est quand même cher. Mettre 3000 CHF dans un bon vélo, ça fait mal.

Les trottinettes électriques

Quand je pense à tout cela, c'est fin 2018, et c'est le boom, surtout aux US des trottinettes électriques. Je suis intéressé par la tech, les start-ups et la mobilité et là je vois la bataille des boites qui se lancent et des levées de fonds assez conséquente (des centaines de millions de dollars). Et j'avoue que l'idée est super bonne, dommage, j'habite à Genève, et en terme de mobilité c'est quand même assez conservateur, du coup mi 2019, on attend toujours des vélos et trottinettes électriques en libre service. 

Mais aussi, ce service ne répond pas complètement à mon besoin. J'ai besoin quotidiennement de ce moyen de transport, de pouvoir prendre mon vélo le matin et le soir sans avoir à chercher et puis surtout au quotidien, c'est très cher.

Mais plein de bonnes choses à retenir, les apps super intuitives, pas d'entretien à gérer, une alternative pratique et rapide.

Naissance de Ridolo

Du coup, je me suis dis, eh bien on va le faire. Mais on le sait facile d'avoir d'idées mais bien plus difficile de les exécuter. Il faut de l'argent et du temps, et je n'ai ni l'un, ni l'autre. Donc j'ai travaillé sur le produit, la stratégie, sur un premier site que vous voyez, mais j'en suis là, et ça patine un peu. 

Alors les next steps c'est quoi?

En parler, confronter l'idée au marché, trouver des solutions aux freins existants et essayer d'avancer. 

A bientôt.

 

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés